Rubriques du mag

La SAUER 303 Classic XT : revue et corrigée

Q
uand elles sont apparues, les SAUER 303 ont surpris le public avec leurs lignes élégantes et l’armeur séparé, une première pour une carabine semi-automatique. Entrechasseurs.com revient sur cette carabine dont les défauts de jeunesse sont enfin corrigés.

La gestation fut longue et pourtant, SAUER n’était pas parvenu à fiabiliser sa 303 à 100%. Inconcevable pour une arme de ce prix ! Si en 308 Win, 30-06 et 8x57IS, la 303 était à peu près fiable, en 9,3×62 et 300 Win Mag, le fonctionnement était très aléatoire. Tant et si bien qu’en 2018, l’importateur de l’époque, RIVOLIER, l’avait retiré de son catalogue, ne la livrant que sur demande expresse. SAUER ne pouvait en rester là, les ingénieurs se mirent au boulot. Depuis l’automne 2020, la 303 modifiée fonctionne parfaitement dans les calibres proposés.
On vous en fait la démonstration.

CE QUI CHANGE

Une partie de ses problèmes venait du boîtier en alliage qui manquait de rigidité. Le boîtier a été modifié et rigidifié. Le bas perd les découpes d’allègement.

Le haut du boîtier perd son « arrondi » et adopte les embases SUM (SAUER Universal Montage) qui altèrent moins sa rigidité. Les lunettes associées à l’ancien système de montage étaient une des causes qui impactait la fiabilité de la carabine.


UN FONCTIONNEMENT FIABILISÉ

Une grande partie de la chaine cinématique a été modifiée pour fiabiliser le fonctionnement. L’emprunt des gaz, le piston, sa masse d’inertie, le transporteur de culasse ont été repensés. Hormis la frette d’emprunt de gaz, tout le système est flottant. Le ressort récupérateur « multibrins », d’un diamètre plus important que les premiers modèles, possède moins de spires. Il est plus fiable en conditions extrêmes, grand froid, tirs répétés, échauffement et munitions de qualité variables.

Le fonctionnement m’a paru plus souple et plus « fluide » qu’avec la 303 originale. La culasse reçoit un traitement de surface qui la protège et accroit la fluidité de fonctionnement. Le diamètre du canon à la bouche est de 17mm, son âme et sa chambre reprennent le chromage dur des armes militaires. Une technologie éprouvée qui permet de réduire l’usure et la corrosion, facilite le nettoyage et prolonge la vie des « tubes », même si la battue n’a rien à voir avec la guerre.

CE QUI NE CHANGE PAS

La fenêtre d’éjection bien dessinée, le puits de chargeur adapté au fin magasin à pile unique basculant vers l’arrière, l’angle d’ouverture généreux, et le poussoir de déverrouillage bien protégé situé à l’avant du chargeur, sont conservés. Le pont avant du boîtier, ouvert dans sa partie inférieure, est équipé de deux grosses vis de serrage et d’une petite vis centrale qui permettent de démonter le canon obtenu par martelage à froid, et fabriqué à Isny sur les mêmes marteleuses que les canons BLASER. Donné pour 51 cm par SAUER, il mesure en fait 50 cm de la cuvette de tir jusqu’à la bouche.

La finition extérieure est le Nitrobond SAUER, un traitement qui a fait ses preuves sous les climats les plus excessifs. Elle protège aussi des rayures qu’occasionnent ronces et branchages.


La nouvelle 303 existe en 5 versions et 3 calibres : 308 WINCHESTER, 30-06 SPRINGFIELD et 8x57IS. Ces calibres conviennent pour tous les gibiers européens. Pour le moment, il n’est plus question de 9,3×62, 300 Win Mag ou 338 Win Mag.

UNE VISÉE OUVERTE OPTIMISÉE

La frette de prise de gaz sert de support de hausse sur rampe, ajustable en dérive. Le guidon en fibre optique rouge est réglable sur les deux axes. Le triangle jaune de la hausse et le guidon fluo permettent une excellente prise de visée pour les tirs à distances de battue, même par faible luminosité. SAUER destine la 303 à toutes les chasses. On la retrouve souvent au mirador, voire en billebaude outre-Rhin et en Scandinavie.

L’armement séparé permet le port chargé en sécurité. Il permet d’abaisser le poids de départ et d’employer la détente Black Magic tarée à 950g. Attention en battue, l’hiver avec les mains gantées engourdies par le froid !


La culasse rotative multi-tenons se verrouille dans le canon : un système fiable, rigide, éprouvé sur des millions d’armes qui contribue à la précision. L’extracteur et l’éjecteur à piston sont efficaces.

LA BONNE MESURE

La crosse de notre 303 est l’excellente Synchro XT à trou de pouce et busc réglable. En matériau synthétique, droite, sans joue ni avantage, elle est ambidextre.

Il suffit de retirer la grenadière arrière et utiliser la clé à 6 pans de 5 mm qui l’équipe. Cette clé permet le démontage du garde main et de la crosse. Simple et ingénieux. Les grenadières possèdent un verrouillage à billes et détache rapide.


Des inserts souples améliorent la prise en main et la tenue. Celui qui est fixé sur la crosse réduit de façon importante les vibrations transmises au tireur par l’os de la mâchoire. La plaque de couche confortable ne gêne pas lors des tirs « l’arraché », fréquents en battue dans les biotopes sales et fermés
.

FONCTIONNEMENT ET TIRS

N’ayant pu disposer de montages pour optique, les tirs ont été limités à 50 m sur cible, puis 100 m sur gong de 20 cm. En 30-06, le canon court fait perdre de la vitesse, avec les BARNES à balle TTSX de 11,7 g, la vitesse annoncée à 838 m/s à partir d’un tube de 61 cm, ressort à 789 m/s. Les cartouches SAKO équipées de la même TTSX donnent 795 m/s contre 820 m/s annoncés. Les RWS Short Rifle à balle Hit de 10,7 g données à 840 m/s d’un canon de 50 cm, tiennent leur promesse avec 831 m/s.

Bien que les munitions classiques souffrent un peu en canon court, les vitesses et l’énergie obtenues avec toutes ces munitions restent adéquates pour tous les grands gibiers européens, à des distances très supérieures à celles des tirs de battue. Les TTSX des chargements BARNES et SAKO conservent plus de 2000 joules jusqu’à 350 mètres. Avec un réglage à 175 m, elles ne sont qu’à +5 cm à 100 m pour -5 cm à 200 m, où l’énergie résiduelle tourne autour des 2650 joules.

UN PEU TROP LOURDE

Malgré sa ligne de mire de faible longueur et ses organes de visée optimisés pour la battue, la précision est digne de la réputation de la célèbre maison allemande. Le fonctionnement fut exemplaire, même en panachant les 3 munitions. Le confort de tir est excellent, bien aidé par le poids plutôt élevé (trop?) de la carabine. Ce poids est le seul reproche qu’ont émis mes amis chasseurs. Jeunes et sportifs, habitués à la traque en milieux difficiles, ils pensent unanimement que 200 à 250 g de moins serait un avantage important pour cette Synchro XT.

ENFIN AU POINT !

La SAUER 303 Synchro XT 2020 corrige tous les défauts des précédents modèles et semble enfin au point. Un peu lourde avec ses 3,73 kg (vérifié) elle est stable, précise, rapide, fiable et ambidextre. SAUER aurait pu se contenter d’un canon un peu moins étoffé qui permettrait de gratter quelques dizaines de grammes. Hormis ce point et un prix trop élevé pour de nombreux chasseurs, la 303 Synchro XT devrait séduire les fans de la marque. Souhaitons-lui une longue carrière dans nos battues. La 303 existe aussi en version Classic XT sans busc réglable, en version Select avec crosse en noyer, et aussi en modèle Artemis avec une crosse adaptée à la morphologie des chasseresses.

Fiche technique :

FabricantSAUER
Modèle303 Synchro XT
Longueur106 cm
Poids3,69 kg annoncé / 3,73 kg vérifié
Canon50 cm vérifié
Calibre30-06, 308Win, 8x57IS
Alimentation2+1
CrosseSynchro, démontable, busc réglable
ViséeType All round
DétenteBlack Magic 950 g
Prix public conseillé4550 €