Le monde de la chasse et du tir à portée de clic
EntreChasseurs.com
  • Mon panier

"Au-delà des lois et règlements, nos passions s'exerçant souvent avec des armes et dans la nature, il est des gestes et des notions indispensables pour les pratiquer dans le respect des autres et de notre environnement."

Bonnes pratiques

Stockage des armes à votre domicile :

Toute arme doit être stockée de l’une des manières suivantes :

• Dans un coffre-fort ou une armoire forte adaptée,
• Par démontage d'un élément la rendant immédiatement inutilisable, et conservé à part,
• Par tout autre dispositif empêchant l'enlèvement de l'arme (par exemple, enchaînement sur un râtelier avec le passage d’un câble dans le pontet).

Les munitions doivent être conservées séparément dans des conditions interdisant l'accès libre.

Protégez vos yeux et vos oreilles

Il est nécessaire d’avoir une protection pour les oreilles puisque le bruit de la détonation peut affecter votre audition. Un sifflement dans les oreilles après le tir peut signifier que vous avez dépassé les limites et que vos oreilles sont probablement endommagées.

Une protection oculaire est vivement recommandée. Lors d’un tir, des problèmes peuvent se produire à mesure que votre arme chauffe par des tirs répétés ou à cause de munitions défectueuses. Par ailleurs, il est possible que des résidus, lors des expulsions des cartouches, touchent vos yeux.

Le transport :

• Tout d’abord il faut savoir que pour transporter des armes, il est nécessaire de détenir sur soi le permis de chasser ou une licence de tir en cours de validité. Le transport du fusil et des munitions de chasse est interdit, en dehors des périodes de chasse sans motif légitime.

• Toute arme peut être transportée dans un véhicule si elle est démontée ou déchargée et placée sous étui. De même, pour tout arc de chasse, à bord d’un véhicule, il doit être débandé ou placé sous étui. On rappelle que toute arme n’est chargée que lorsque le chasseur est en instance de tir. Le reste du temps, l’arme est déchargée et ouverte, on ne charge donc pas par principe lorsque l’on quitte la voiture (à noter, qu’une arme fermée est toujours considérée comme chargée). L'arme doit donc être cassée ou la culasse en arrière, ou tenue ouverte à l’aide d’un étui de cartouche vide. Une arme ne doit pas être laissée dans une voiture sans surveillance.

Ball-trap

Sécurité sur le stand :

En dehors du tir, les armes doivent être déposées au râtelier ou dans un endroit prévu à cet effet. Toutes les armes de tir, même non chargées, doivent être maniées avec précaution. Aucune arme ne peut être manipulée sans autorisation de son propriétaire. Lors des déplacements, les fusils doivent être portés « cassés » ou « culasse ouverte ». Les munitions ne doivent pas être engagées. Les fusils à répétition doivent avoir le canon dirigé vers le ciel.

Sécurité sur le pas de tir :

Le tireur ne peut prendre place à son poste de tir que lorsque le tireur précédent l’a quitté. Il ne peut charger son fusil que sur les postes de tir, l’arme dirigée dans le sens de la zone de tir. La manœuvre de fermeture de l’arme doit se faire en remontant le canon en direction de la zone de tir.

En dehors de l’instant de tir, l’index doit rester allongé sur le pontet et ne doit jamais se trouver sur la queue de détente. Le tireur ne peut ne peut simuler la visée qu’en direction de la zone de tir.

Le tireur ne peut fermer ou armer son fusil que lorsque le tireur précédent a tiré. Au moment du tir, il adopte la position debout, les deux pieds à l’intérieur de la limite du poste de tir et tient son fusil à deux mains avant d’épauler en direction de la zone de tir.

Le tireur ne peut tirer qu’à son tour et seulement sur un plateau qu’il a personnellement commandé. Il ne peut donc viser ou tirer sur les plateaux des autres tireurs et gêner ces derniers. Le tireur ne doit pas viser ou tirer à dessein sur des animaux vivants. Un concurrent ne doit pas se retourner ou se déplacer sur le poste de tir sans avoir préalablement ouvert et désapprovisionner son fusil.

Dans le cas d’une interruption du tir pour une raison quelconque, le tireur doit aussitôt ouvrir son arme et en retirer les cartouches. Le fusil ne doit être rechargé et refermé qu’à la reprise du tir. En cas de mauvais fonctionnement de l’arme, ou d’une munition, le tireur doit rester à son poste et laisser son fusil dans la direction du tir sans l’ouvrir ni toucher au cran de sûreté, pendant quelques secondes afin de se prémunir d’un long-feu (départ différé du coup).

Chasse à tir

L’arme :

• L’arme doit être en bon état d’entretien.

• L’arme (carabine ou fusil) ne doit être chargée que pendant l’action de chasse. Le canon sera toujours dirigé vers le sol lors du chargement.

• En action de chasse, les chasseurs veilleront à ce que leurs canons soient toujours dirigés vers le sol ou vers le ciel. Jamais à l’horizontal.

• En cas de chute, toujours s’assurer que rien n’obstrue le canon.

• Lors d’une approche d’une personne, l’arme sera toujours ouverte et déchargée.

• On décharge son arme à chaque fois qu’on est en situation d’instabilité et en présence d’autres personnes.

• Le tir ne se fait jamais à hauteur d’homme, ni sans s’être assuré que la zone balayée par les canons est déserte et sans risque.

• On ne tire jamais au travers d’une haie ou d’un buisson.

• Le tireur doit s’assurer d’un tir fichant, c'est-à-dire que la trajectoire du projectile doit arriver dans le sol et à courte distance pour se prémunir des ricochets. Le tir doit respecter l’angle de 30° par rapport à la zone à risque (voisins de poste, toute personne, routes, maisons, animaux domestiques).

• Si le coup ne part pas (long-feu), la munition peut être défaillante. Conserver la visée pendant une vingtaine de secondes puis décharger précautionneusement votre arme et isoler la munition incriminée.

• Pour les armes de chasse équipées d’une bretelle, cette dernière est proscrite pendant l’action de chasse à l’exception de l’approche du grand gibier et du renard.

La tenue vestimentaire :

• Le port d’un gilet fluorescent de couleur rouge ou orange est obligatoire pour les chasseurs et accompagnateurs en chasse collective au grand gibier et au renard.

• En ce qui concerne les autres modes de chasse, il faut se référer au SDGC (Schéma départemental de gestion cynégétique) établi par la Fédération des chasseurs dans chaque département et validé par le Préfet.

La signalisation :

• Les battues doivent être signalées par des panneaux indiquant qu’une action de chasse est en cours.

• Les panneaux doivent être placés à l’entrée de chaque voie d’accès aux parcelles chassées, rurales, vicinales et forestières, ouvertes à la circulation publique.

• La pose de panneaux triangulaires temporaires (type AK14 pour la taille et la couleur) signalant la battue est obligatoire, dans les deux sens de circulation, sur les routes départementales ou nationales traversant le lot de chasse concerné par la battue.

• Le port visible du gilet, de la chasuble ou de la veste de couleur rouge ou orange, ou orange camouflage, est obligatoire pour les postés, les rabatteurs et les accompagnateurs, en chasse collective en milieu boisé pour tout gibier, et en plaine pour le grand gibier.

• La tenue d’un registre de sécurité avec émargement de tous les participants (chasseurs et accompagnateurs) est obligatoire dans certains départements.

AVEC ENTRECHASSEURS, VIVEZ INTENSEMENT VOTRE PASSION